Gaze is a Gap is a Ghost (2012)

Déscription

Dans Gaze is a Gap is a Ghost, Daniel Linehan établit un dialogue entre le visible et l’invisible, générant une confrontation entre notre connaissance externe du monde et notre vie interne et imaginaire. À l’aide de la vidéo, il nous donne l’impression que nous regardons au travers des yeux de trois danseuses. Et vu de « l’intérieur », on ne dirait pas que ce sont elles qui se meuvent, mais plutôt l’espace-même. Un espace en rotation et sens dessus-dessous. Ainsi, Gaze is a Gap is a Ghost soulève toute une série de questions sur la relation entre l’être humain et la technologie, entre le réel et le virtuel. Quelle influence la technologie impersonnelle exerce-t-elle sur nos notions d’intimité ? Comment les médias numériques influencent-ils la manière dont nous expérimentons notre existence physique ? Le spectacle se finit sur une amplification de la division inévitable et infranchissable qui sépare l’humain de la structure.

Credits

Concept, chorégraphie Daniel Linehan
Danse, création Salka Ardal Rosengren, Anneleen Keppens, Maria Silva
Scénographie et création lumière Elke Verachtert
Costumes Icaro Ibañez-Arricivita
Musique
Kim Hiorthøy
Conseils scénographie 88888
Dramaturgie Aaron Schuster

Production exécutive Caravan Production (Bruxelles, BE)
Distribution international Damien Valette (Paris, FR)
Coproduction deSingel Campus des Arts International (Anvers, BE), Kaaitheater (Bruxelles, BE), BUDA Arts Centre (Courtrai, BE), Sadler’s Wells (Londres, UK), Opéra de Lille (FR), Centre de Développement Chorégraphique Toulouse / Midi-Pyrenées (FR)
Residencies PACT Zollverein/CZNRW (Essen, DE), deSingel Campus des Arts International (Anvers, BE), STUK Arts Centre (Louvain, BE), BUDA Arts Centre (Courtrai, BE), Kaaitheater (Bruxelles, BE), Vooruit Arts Centre (Gent, BE)
Avec le soutien de Arcadi (FR)

Daniel Linehan/Hiatus est subventionné par le gouvernement flamand.

< >

Images

Vidéos

Calendrier